• Soirée-bénéfice

    Participez à la 3e soirée-bénéfice de QuébecOiseaux et assistez au spectacle Univers Parallèles de Damien Robitaille. 20 février 2018 à la Maison des Arts de Laval Plus de détails
  • Magazine

    Le magazine QuébecOiseaux aborde dans chaque numéro l'actualité, présente des sites d’observation fréquentés par les ornithologues amateurs, des livres, de l’équipement et un calendrier d’activités et donne des trucs pour attirer les oiseaux dans sa cour. On y retrouve aussi des chroniques portant sur les oiseaux d’ici, les observations saisonnières et la photographie. Disponible en numérique dès décembre 2017. Plus de détails
  • Appuyez le Regroupement

    En devenant membre de QuébecOiseaux, vous contribuez à la protection des oiseaux, à l'émergence de la science citoyenne et à l'amélioration du loisir ornithologique en plus d'obtenir un bouquet d'avantages exclusifs aux membres du Regroupement. Demandez votre carte dès maintenant. Plus de détails
  • eBird Québec

    Le portail eBird Québec permet aux ornithologues de contribuer au suivi des populations d’oiseaux, tout en offrant des outils interactifs de visualisation des données (cartes de répartition, histogrammes de présence, etc.). Plus de détails
  • La page des oiseaux rares

    Sûrement la source ornithologique la plus populaire au Québec, la page des oiseaux rares recoit plus d'un million de visites par année. Plus de détails
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Nouvelles et communiqués

63 000 $ amassés pour la 2e édition de la soirée-bénéfice Sur les ailes du jazz au profit de QuébecOiseaux et annonce d'un partenariat exclusif avec la Sépaq

real webLe mercredi 22 février avait lieu la 2e édition de la soirée-bénéfice annuelle au profit de QuébecOiseaux, Sur les ailes du jazz, présentée par la Sépaq. Près de 200 convives ont eu le privilège de vivre une expérience gastronomique et musicale en compagnie du quintette jazz Sarah D. Hakim, au Conservatoire de Montréal. Une somme de 63 000 $ a été amassée grâce aux commanditaires, invités et donateurs.

Plusieurs partenaires étaient de la partie, notamment la Société des établissements de plein air du Québec (Sépaq) et Hydro-Québec, qui s'est impliquée dans l'organisation de l'événement depuis le tout début. Il va sans dire que l'endossement de ceux deux partenaires majeurs représente un appui inestimable. Un cocktail dînatoire de réseautage a précédé le concert jazz et les convives ont pu discuter d'environnement, d'ornithologie et de plein air.

S'ensuivit le concert-jazz qui était animé par Pierre Verville, porte-parole de QuébecOiseaux dont les interventions humoristiques ont été fortement appréciées. La comédienne et chanteuse Sarah Dagenais Hakim a envouté son auditoire de sa voix suave, savamment accompagnée d'un quatuor jazz dont la complicité était palpable. La réécriture jazz de plusieurs pièces populaires en ont séduit plus d'un, dont une version touchante de La Bohème de Charles Aznavour, pour laquelle Pierre Verville a emprunté la voix de l'interprète original, pour une finale mémorable.

Le président du conseil d'administration de QuébecOiseaux, monsieur Réal Bisson a tenu à souligner l'importance de l'engagement citoyen en environnement. « Lorsqu'on œuvre au sein d'un organisme sans but lucratif, il n'y a rien qui nous fait plus plaisir que de se sentir appuyé par des gens qui croient en notre mission, comme vous ici ce soir. Je n'ai qu'un mot en tête et c'est merci de nous appuyer ».
Lors de la soirée, monsieur John MacKay, PDG de la Sépaq et président d'honneur de la soirée, a annoncé une entente de partenariat avec QuébecOiseaux. Cette entente en trois volets indique que QuébecOiseaux aura à déterminer les espèces-vedettes de chaque parc du réseau de la Sépaq, faire une étude de faisabilité pour la création de bornes interactives et/ou applications mobiles pour faire connaître les oiseaux des parcs et finalement, trouver une façon d'implanter le Grand Défi QuébecOiseaux dans tout les parcs de la Sépaq.

Notons que madame Marie Dumontier, membre du conseil d'administration de QuébecOiseaux, a assuré avec aplomb la présidence du Comité de la soirée-bénéfice pour une deuxième année consécutive.

L'hiver dans les pages du magazine QuébecOiseaux (2)

Il y a une trentaine d'années, la présence du Dindon sauvage était plutôt rare au Québec et il fallait se rendre au sud de Montréal, près de la frontière américaine, pour avoir la chance de l'observer. Ce n'est plus le cas aujourd'hui, alors que les milliers d'individus relâchés depuis 2005 dans diverses régions s'y sont acclimatés et reproduits. Sous le titre « Des glouglous de plus en plus familiers », un reportage fait le point sur cette espèce.

Les ornithologues à la recherche de destinations exotiques seront doublement servis dans cette nouvelle édition, avec tout d'abord un reportage sur le Botswana, joyau de l'Afrique australe où il est possible d'observer pas moins de 550 espèces, dont plusieurs endémiques. Un autre article plonge les lecteurs au cœur des Everglades, en Floride, les tropiques de l'Amérique du Nord qui accueillent 350 espèces d'oiseaux.

Une nouvelle chronique photo s'insère dans les pages du magazine à compter de cette édition. Dans son premier article, le chroniqueur Jean-Daniel Gagné présente quatre appareils pouvant répondre aux besoins de tous les types de photographes, de l'amateur au professionnel.

Il est aussi question de photographie dans la chronique Équipement, avec la présentation des accessoires de la compagnie Phone Skope qui permettent d'arrimer solidement un téléphone mobile à une lunette d'approche (ou même à des jumelles) afin de photographier ses observations. Divers modèles de téléphones et de lunettes ont été mis à l'essai. Autre sujet abordé par le chroniqueur, le multiplicateur de focale récemment mis sur le marché pour la lunette Kowa.

La chronique Côté cour, côté jardin présente divers accessoires éprouvés pour l'alimentation des oiseaux : mangeoires sélectives, plateaux ramasse-graines, dômes pour mettre la nourriture à l'abri des intempéries et présentoirs grillagés pour le suif.

À lire également, un portrait du Jaseur boréal, un récit de l'écrivaine Andrée Christensen illustré par le peintre animalier Ghislain Caron, un article sur le Recensement des oiseaux de Noël junior, les observations saisonnières, le calendrier des activités, le traditionnel défi d'identification et la chronique des actualités qui souligne entre autres le 100e anniversaire de Bird Protection Québec/Protection des oiseaux du Québec.

Cette nouvelle édition de QuébecOiseaux sera distribuée aux abonnés au cours de la troisième semaine de novembre et apparaîtra en kiosques au début de décembre. Ceux qui souhaitent s'abonner ou se réabonner doivent le faire d'ici le 8 novembre 2016 afin de s'assurer que l'édition hivernale sera incluse dans l'abonnement.

Conservation des oiseaux champêtres

Le guide de recommandations « Aménagements et pratiques favorisant la protection des oiseaux champêtres » est enfin disponible!

QuébecOiseaux est fier d'annoncer que le guide de recommandations Aménagements et pratiques favorisant la protection des oiseaux champêtres est enfin disponible.

Sturnelle des présLes oiseaux champêtres (oiseaux associés au milieu agricole) constituent le groupe d'oiseaux qui connait le déclin de population le plus important. La détérioration et la perte d'habitat semblent expliquer en grande partie ce déclin. Cette problématique étant peu connue des acteurs du milieu agricole, ce guide a été développé afin de remédier à cette situation. Ainsi, des recommandations de pratiques et d'aménagements y sont présentées par type d'habitat (utilisation du sol ou structure du paysage). La mise en place de ces recommandations assurera une meilleure cohabitation des oiseaux champêtres et de l'agriculture.

Depuis plusieurs mois, Stéphane Lamoureux et Catherine Dion, biologistes du volet conservation de QuébecOiseaux, ont travaillé sans relâche sur ce projet. « Nous voulions que ce guide devienne un document de références incontournable pour la protection des oiseaux champêtres. Qu'il soit à la fois complet et facile à consulter tout en tenant compte des différents contextes agricoles du Québec. Nous sommes convaincus aujourd'hui qu'il répond à l'ensemble de ces critères, et ce, grâce à l'implication de plusieurs collaborateurs œuvrant dans le milieu agricole» mentionne Stéphane Lamoureux, coordonnateur du projet.

Pour accéder au guide, visitez le site web du Regroupement QuébecOiseaux à l'adresse suivante : version pdf

De plus, une version pour tablette est également disponible sur Google Play Store : version pour tablette

Ce guide a été réalisé grâce aux dons amassés par le Grand Défi QuébecOiseaux, ainsi qu'avec le soutien financier du Ministère de l'Agriculture, des Pêcheries et de l'Alimentation du Québec, de la Fondation de la faune du Québec, d'Environnement Canada et de la Fondation Schad.

Fondé en 1981, le Regroupement QuébecOiseaux est un organisme à but non lucratif qui regroupe et représente les personnes et les organismes intéressés à l'étude, à l'observation et à la protection des oiseaux du Québec. Ses objectifs sont de favoriser le développement du loisir ornithologique, promouvoir l'étude des oiseaux et veiller à leur protection et à celle de leurs habitats. Entre autres choses, QuébecOiseaux élabore plusieurs outils de sensibilisation et des guides de recommandations afin de permettre au grand public et aux organismes de conservation de participer à la protection des oiseaux.

Source : Stéphane Lamoureux et Catherine Dion, biologistes; 514-252-3190, poste 1;

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser., Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Deux nouveaux nichoirs pour l’Hirondelle noire installés par le Club d’ornithologie de Longueuil

QuébecOiseaux tient à féliciter le Club d’ornithologie de Longueuil (COL) pour l’installation de deux robustes nichoirs à Hirondelles noires dans deux parcs de la Ville de Longueuil au mois de novembre dernier.

Nos félicitations visent particulièrement M. André Provost du COL qui est le maître d’œuvre de ces ingénieuses installations. Nous tenons également à remercier chaleureusement Mme Lise Vézina qui a fait don d’un de ces nichoirs.

Lire la suite...